Dépistage suite à un traitement par radiothérapie



Point info/ dépistage !

Avoir un cancer c’est déjà pas marrant, alors développer de nouveaux problèmes des conséquences des traitements, l’est encore moins, surtout qu’on ne s’en doute pas forcément.

Alors on vous fait passer un message de la part de l’équipe DeNaCaPST !

« Les patients guéris d’un cancer à un jeune âge grâce à une association de différents traitements, dont la radiothérapie, peuvent être exposés à un risque de cancer du sein chez la femme, à un plus jeune âge que la population générale, et à un risque de cancer de la thyroïde, chez les femmes et les hommes. Dans ce cadre et suivant les recommandations françaises et internationales, un programme nommé DeNaCaPST (Dépistage National des Cancers du Sein et la Thyroïde post traitement par radiothérapie), subventionné par la Fondation ARC, et soutenu par la SFCE (Société Française des Cancers de l’Enfant), est mis en place en France afin de permettre un accès à des consultations et un suivi dédiés sur l’ensemble du territoire français, grâce à la création d’un réseau de professionnels investis. Le programme DéNaCaPST vise ainsi à aider à organiser le dépistage, et à évaluer cette organisation. Il s’agit d’un projet transversal et complémentaire aux autres projets de suivis à long terme.

Il est possible de participer au programme DeNaCaPST par l’intermédiaire de votre médecin (médecin généraliste, gynécologue, endocrinologue, ou autre), que celui-ci exerce en milieu hospitalier ou libéral. Sachez que les médecins libéraux sont dédommagés pour vous suivre dans le cadre du programme DeNaCaPST, car la consultation dure un peu plus longtemps qu’une consultation habituelle. Par ailleurs, même si vous avez été traité(e) il y a longtemps et que votre dossier médical ne comporte pas d’informations précises ou a été perdu, il est possible de vous faire suivre. Pour savoir qui contacter, envoyez un mail à denacapst@inserm.fr .