On entend tout et son contraire sur 'Autant pour moi' et 'Au temps pour moi'. L'origine de l'expression est toute autre. L'académie française a tranché. On dit Au temps pour moi pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début. L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie "Autant pour moi" est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie. Il est grand temps de mettre les points sur les 'i'. Je trouve que " autant pour moi " a plus de sens. Selon l'Académie Française: Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière "Au temps" pour moi, issue du langage militaire, où "Au temps"! 09/09/2019 / Bonjour bonjour ! De ce sens de "c’est à reprendre", on a pu glisser à l’emploi figuré. Qu'en pensez-vous ? Au temps pour moi: se dit pour s'excuser et admettre son erreur afin de reconsidérer le problème pour le rectifier. C'est parce que l’origine de cette expression n’est plus comprise que la graphie Autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie [1]. L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie Autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie. » se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début (au temps pour les crosses, etc.). Elle est formée à l'aide du mot "temps" qui désigne entre autre chacun des mouvements qui s'enchaînent pour former un mouvement complexe.Ainsi dans le maniement des armes, pour épauler un fusil : premier temps on avance la jambe gauche, deuxième temps on lève le fusil, troisième temps, etc. Pour Le Français correct de Maurice Grevisse et Le Petit Robert, la bonne graphie est « au temps pour moi ». L'orthographe juste et officielle est "Au temps pour moi", n'en déplaise aux partisans de "Autant". Elle a déjà eu tort par le passé, mais ce n'est pas ici qu'on va en discuter. Il fallait choisir une orthographe et la même pour tout le monde. On dit Au temps pour moi pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début. L’expression « au temps ! Dur à cuire": Signification : Personne froide et endurcie, qui ne se laisse désarçonner par rien. [sommaire] (Voir aussi les inventions humoristiques.). ... au centre ville, ... ce sera ma résolution de la rentrée : prendre du temps pour moi, aller quelques fois en institut de beauté me faire prodiguer un soin du visage, un massage, une manucure ou autre chose. L’expression familière « au temps pour moi » est issue du langage militaire. On dit Au temps pour moi pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début. On dit "Au temps pour moi" pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis le début. Il est impossible de savoir à quelle période est apparue cette expression mais cela est surement dû à une dérive linguistique au fil des siècles. Oui, bordel ! Je connais l'usage de " au temps pour moi ", mais je ne peux m'empêcher de penser que ça ne veut pas dire grand chose écrit ainsi. Origine : Dur à cuire renvoie au vocabulaire des marins et des soldats, qui sont à l'origine de cette expression apparue au milieu du XIXe siècle. Préparez-vous à étaler la culture que vous allez acquérir. Je prends du temps pour moi à l’Origine Institut à Fribourg. "Au temps pour moi" est une expression consacrée. 'Autant pour moi' Vous pouvez tout à fait utiliser cette expression, mais pas lorsque vous souhaitez vous excuser. On dit au temps pour moi pour admettre son erreur - et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début.