Quelques mots d’au revoir



Je ne pouvais pas partir sans dire au revoir.
A un chapitre de vie riche et précieux à mon coeur.
Par Anne-Sophie Robineau, co-fondatrice et ancienne présidente de l’association depuis le 28 octobre 2017

J’ai pendant longtemps imaginé ce qu’aurait pu être ce rêve fou qui me chatouillait l’esprit pendant mes traitements, son histoire et les actions qu’on pourrait mener, les directions et les envies qui pourraient émerger. J’ai moi-même eu un parrain formidable au début de mes traitements, Mikki, le meilleur ami de ma petite soeur. Malheureusement parti trop tôt, il m’a tellement transmis et donné, apaisée et rassurée que ses paroles m’ont guidé au travers de cette expérience du cancer. Une fois en rémission, j’ai eu la chance de rencontrer Chloé au détour d’un shooting photo, où on s’est tout de suite dit « il n’y a pas de hasard ». Puis Théo & Christo à une régate de voile dans le sud, encore une fois pas de hasard possible, on était faits pour se rencontrer. Et enfin, par le biais d’une amie en devenir à savoir Anne-Cé, sa cousine Camille avec qui on a beaucoup partagé car ayant eu le même type de cancer.

 

Quatre personnes géniales, souriantes, intelligentes, différentes aussi des uns des autres et avec qui on a décidé de passer à l’action nous-même, de créer une asso qui ait du sens pour nous, qui nous permette de faire une différence pour les jeunes face au cancer. C’était fou de réaliser qu’en cinq minutes à échanger ensemble, on avait l’impression de se connaître depuis toujours et qu’en peu de mots, on pouvait tout se dire en toute simplicité et en toute bienveillance, sans peur d’être jugée ou mal vue par ce que l’on venait de partager. C’est cela que l’on voulait partager à notre tour aux autres. Bon, cela n’a pas été chose simple mais on a eu la chance de croiser le chemin de nombreuses personnes bienveillantes pour nous aider à co-construire ce projet formidable qu’est On est là. Des soignants d’abord à l’Institut Curie, qui nous ont challengé puis fait confiance, de super graphistes pour un logo génial et des flyers et affiches pour nous faire connaître. Des asso partenaires aussi pour nous permettre d’oeuvrer ensemble à aider les jeunes face au cancer en toute simplicité et humilité. Et de nombreux jeunes rencontrés autour d’un café ou d’un verre, aux quatre coins de Paris.
Alors voilà, de ces quatre années, j’ai adoré rencontrer chacun d’entre vous, de discuter ensemble, de faire connaissance, de vous accueillir dans cette bande de potes qu’est On est là. C’était toujours nouveau, différent, sympa. J’ai été marraine plusieurs fois et ces relations perdurent avec le temps, ce qui est le plus beau des cadeaux. J’en ai fait des groupes de paroles à l’hôpital, qui ont permis la rencontre de perles comme Sabrina, Laurane, Awa, Nicolas, Jean-Marc, Charles, Lorie et tant d’autres encore. Et la magie de ces groupes, c’est que c’était toujours nouveau et différent de par les nouvelles têtes autour du cercle. Les premiers groupes ont été riches et enthousiasmant. Je me rappelle des rires et des larmes, des regards complices avec mon acolyte musicien fou libanais préféré Christo tout comme avec Guillaume, Christophe, Sylvain, Fanny. Vous m’avez tous apporté tant, et je n’avais pas réalisé à quel point vous-aussi étant alors en traitements m’avez donné et apporté de par votre bienveillance et votre surprise reconnaissante à nous voir débarquer au lieu d’aller boire un verre avec des potes en laissant l’hôpital derrière. Et je ne pouvais pas non plus ne pas parler de ce tour de France aussi, un sacré pari! Un parcours délirant qui a dépassé toute attente initiale de par le nombre de personnes incroyables rencontrées sur ce fameux chemin improvisé et réfléchi la fleur au fusil en Fiat 500 avec des centaines de flyers et affiches pour tout trésor, partis en porte à porte national. Que de souvenirs dans mon coeur.
Quel chemin parcouru quand on y pense. Quatre belles années de vie et de croissance pour cette petite asso initiée par cinq jeunes un peu fous et enthousiastes de créer quelque chose qui leur a parlé, à leur image, simple et impactant. Je n’en garderai que de doux moments qui réchauffent le coeur, de belles rencontres, des sourires, des mots vrais.
Je suis si fière d’avoir pris part à cette aventure qui m’a permise de me faire des amitiés de vie, des rencontres et des expériences incroyables, riches en émotions et en fous rires. Des hauts et des bas, il y en a eu car la vie n’est pas un long fleuve tranquille et on apprend de ses expériences, de ses échecs et de ses succès. Je crois que c’est d’ailleurs ces nombreux challenges qui m’ont poussé à m’investir toujours plus pour cette association.
Aujourd’hui, j’ai passé la main à une formidable nouvelle équipe et j’en suis fière et heureuse car je suis confiante de laisser cette asso entre de bonnes mains. J’ai été honorée de ce rôle de présidente depuis quatre ans, j’ai fait du mieux que j’ai pu et je ne souhaite que le meilleur pour la suite. J’ai été très touchée par les mots dits lors des 4 ans de l’asso sur Paris, touchée par vos petits cadeaux qui me tiennent bien chaud et le bracelet reste bien accroché à mon poignet. J’avoue que j’ai réussi à retenir les larmes ce soir-là, mais pas le lendemain dans le train… Vous êtes des amours!
Du coup, pour la suite, je resterai là si besoin ça et là, avec ma vie devant moi, en quête de nouveaux projets.
Alors, de souci point trop n’en faut, parlez, échangez, vivez, voilà les éléments clé qui ont guidé l’asso jusqu’alors, bon gré mal gré. Gardez une âme d’enfant, un coeur ouvert et sans jugement, écoutez l’autre et parlez clairement et tout ira pour le mieux.
Julie, Isabela, Laura, Thibaut, Eloïse, Camille, Timothée et Lise, bon vent 🙂
Longue vie à On est là!
Merci pour tout, gros bisous à tous et à un de ces 4,
Anso